top of page
  • Photo du rédacteurMarie Hilaire

Les produits laitiers



Le lait d'aujourd'hui n'est plus le même qu'il y a 30 ans...

  • Il est devenu un produit industriel. Tout comme le blé et son gluten, il a subi beaucoup de transformations en très peu de temps.

  • Les vaches d'élevages intensifs à haut rendement sont dopées aux antibiotiques et aux hormones (Les taux d’antibiotiques dans le lait sont aujourd’hui 100 fois plus élevés qu’il y a 25 ans.), ne mangent plus que de l'herbe mais un mélange d'herbe, de maïs, de colza, de résidus de céréales, voire de soja dans certains pays. Cela entraine une augmentation des oméga 6 qui sont des acides gras pro inflammatoires ! Auparavant l’herbe mangée par la vache était transformée en oméga 3, des acides gras anti inflammatoires.

  • 1 litre de lait contient le lait de milliers de vaches, dopées. Ce lait est ensuite dénaturé par de fortes température, des processus de pasteurisation : cela créer un désordre immunologique ! Si vous avez 30 000 vaches dans votre région, vous vous retrouvez avec 30 000 profils immunologiques dans votre organisme.


Ses protéines qui posent problèmes

  • La caséine : L'une des protéines les plus présentes dans le lait de vache. C’est une puissante colle. Elle vient faire une sorte de dépôt, en colmatant l’épithélium de l’intestin. En étouffant la paroi par de la caséine, l’assimilation correcte ne peut pas avoir lieu. Elle est inflammatoire et entraîne au long terme de la perméabilité intestinale. Elle favorise la production de mucosités.

  • La beta-lactoprotéine : Protéine qui a augmenté dans nos laits modernes, c'est une protéine très allergisante, bien plus que les fruits à coque ou le gluten... Elle détruit notre flore intestinale, et donc augmente la "perméabilité intestinale" : nos intestins vont laisser passer autre chose que ce qu'ils devraient, ce qui alerte notre système immunitaire qui va réagir. Ce qui peut également se manifester par d'autres allergies : au pollen, aux poils de chats... mais aussi des troubles ORL : sinusites, angines à répétitions...


L'intolérance au lactose


L'intolérance au lactose concerne 1 personne sur 7 en Europe !

Le lactose, aussi appelé « sucre du lait », est le glucide principal que l’on trouve exclusivement dans le lait animal et dans les produits dérivés du lait. Pour que le lactose soit bien digéré, il doit être décomposé par une enzyme fabriquée par l’organisme, la lactase.


Dès la naissance, le bébé est « équipé » de cette enzyme, mais au bout de la troisième année, âge naturel du sevrage chez les mammifères, cette enzyme disparaît.


Passé l'âge du sevrage ce sont donc aux bactéries de nos intestins (notre microbiote) de digérer les produits du lactose. Le problème c'est que ces résidus vont fermenter dans nos intestins et peuvent causer des ballonnements, des troubles du transit, des maux de ventre, des migraines chez certaines personnes, voire même des allergies !


Après l'âge de 5 ans, le lait ne devrait plus avoir une aussi grande place dans notre consommation quotidienne.


Les besoins en calcium alors ?


  • Le calcium présent dans les produits laitiers n'est assimilable que de 30%. Il faudrait boire 1L de lait par jour pour couvrir les besoins énoncés par les scientifiques !

  • Le calcium contenu dans les légumes verts par contre lui est absorbable à hauteur de 70% (comme le chou kale, le brocoli...)

Avec une alimentation équilibrée et variée vous ne devriez donc pas manquer de calcium !



Posts récents

Voir tout

ความคิดเห็น


bottom of page